Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Jean-Pierre FORESTIER

Eau « sèche », rêche et irritable

Comme sous la loupe binoculaire, la peau rêche apparaît semblable à une terre limoneuse craquelée par le manque d’eau ; le marketing, celui de la Madison avenue d’après Albert Kligman, créa le concept de la Moisturizer cream pour définir les crèmes réparatrices des peaux rêches, « sèches », irritables.

La crème hydratante, était née. Elle aurait pu n’être qu’humidifiante pour traduire littéralement le Moisturizer de la Madison Avenue, mais elle fut hydratante.

Hydratante ? Vraiment ?  Dès les années 1990, les plus brillants cosmétologues, comme Albert Kligman ou Martin Rieger reprennent la conclusion de l’excellent travail de Kathleen A. Martin: “Increased humidity hydrates the skin, while the cosmetic creams appear to smooth skin.”
Mrs Martin avait montré que l’application de crèmes pouvait donner un excellent score de lissage de la peau rêche, sans pour autant augmenter la teneur en eau de l’épiderme

Ce n’est pas l’addition d’eau, ou d’humidité, qui améliore la peau rêche,

L’excès d’eau peut même s’avérer irritant, ce qui fit poser la question à Howard Maibach, depuis l’Université de Californie (San Francisco, Californie).« How irritant is water? »

Ce n’est pas l’addition d’eau, ou d’humidité, qui améliore la peau rêche, mais l’application de crème cosmétique, et notamment la Crème au stéarate, son action n’est pas hydratante, mais structurante.

        Partant des mêmes intuitions que Linda Rhein et Johann Wiechers selon lesquelles « La peau sèche est avant tout une sensation qui traduit ce qui se passe plus profondément »,
j’ai fait l’hypothèse que ce « plus profondément » était la kératinisation, et que :

la peau "sèche" ne manque pas d’eau mais est la conséquence d’une anomalie de la kératinisation

Le froid et la peau. Xérose hivernale

La peau sèche rêche et sensible apparaît plus particulièrement par temps froid
Selon un sondage réalisé en France en octobre 2016. Avec le retour du froid,
- 26% des femmes estiment que leur peau est « sensible »

- 21%, « déshydratée »
- 17% « ultra sèche »
Seules 36% trouvent que leur peau est « comme d'habitude »

Donc, le froid provoque chez environ 2/3 des femmes, une peau rêche, « sèche » sensible.

Cette xérose hivernale permettra une confirmation de ma démonstration

Retour à la page Crème hydratante ?

Commenter cet article