Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Jean-Pierre FORESTIER

En réalité sa Majesté n'est pas une crème mais un gel de bicouches lipidiques en cristaux liquides. …

La crème au stéarate est un gel

Bien qu’elle soit d’un aspect crémeux, il est important de remarquer que contrairement aux émulsions « classiques », la Crème au stéarate ne contient pas de gouttelettes d’huile. Il ne peut pas y en avoir pour la raison élémentaire qu’il n’y a pas de substance huileuse dans la liste des Ingredients !
            Le un pourcent d’huile de paraffine ne saurait constituer des gouttelettes, ses chaînes (comme celles de Mono stéarate de glycérol) se combinent simplement aux chaînes stéariques. Au début de préparation, il existe bien une émulsion, de type W/O, mais après l’inversion de phase, changement d’identité, la Crème au stéarate n’est plus une émulsion mais est un gel de bicouches lipidiques

Il n’y a qu’une seule phase dans un gel. Dans la Crème au stéarate cette phase est la partie hydrophile ; Les bicouches lipidiques constituent la structure du gel.

On parle de structure en cristaux liquides, les lipides sont en phase liquide (visqueux) sur les deux dimensions de la surface de la bicouche, mais ne pouvant pas changer (facilement) de bicouches, perpendiculairement à la surface, ils sont bloqués, comme un cristal. Cristal sur une dimension, liquide sur les deux autres, voilà le cristal liquide.

 

 

 

 

 

Gel en millefeuilles

La structure de la Crème au stéarate est celle d’un mille feuilles. Chaque feuillet est constitué de bicouches lipidiques, formées :
- d’acide stéarique pas totalement neutralisé par les bases,
- de glycéryl stéarate,
- de glycérol, qui agit comme « consolidateur »
La phase aqueuse occupe l’espace situé entre les feuillets/bicouches du gel

Origine de la blancheur nacrée, neigeuse

La Crème au stéarate est un gel, alors pourquoi a-t-elle l’aspect d’une crème blanche, bien blanche, bien opaque et même légèrement nacré pour l’exemple que j’ai cité?
La réponse est : par l’utilisation d’opacifiants.

  • le Glycerylstearate  également utilisé comme opacifiants au Pays de la cosmétique moussante, et aussi par le
  •  Stéarate non saponifié. L’ensemble des bases (Potasse caustique et Soude caustique) représente » 0,02 mole pour 100 g de formulation, l’acide stéarique représente  » 0,06 mole. Donc seulement 0,02 mole d’acide stéarique est saponifié ; 0,04 mole est libre. L’acide stéarique est en excès, environ les deux tiers ne sont pas saponifiés.

À la température à laquelle la Crème est fabriquée, le Glycerylstearate et l’acide stéarique non saponifiée sont à l’état liquide, après un retour à la température ordinaire, ils se solidifient et/ou cristallisent. L’agitation et surtout l’inversion de phase permettent de créer des particules. L’aspect blanc crémeux neigeux  indique que les particules ont une taille supérieure de 500 nm, assez homogènes mais pas complètement, ce qui permet de diffracter la totalité du spectre lumineux

Retour à la page d'accueil

Page suivante Les bicouches céramidiques du stratum corneum constituent l'effet "barrière" et évitent que notre peau perde toute son eau.

Commenter cet article