Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Jean-Pierre FORESTIER

 … ou, ce que le marketing peut apprendre des dinosaures

 

 

 

L’automobile fut d’abord utilisée pour parader sur les Champs Élysées.

 

 

   

Selon Jan de Vries ou Patrick Verley, l’origine de la Révolution industrielle est d’abord celle de la demande, la demande des classes moyennes voulant un Paraître égal à celui des classes aisées. Pour satisfaire à cette demande, il fallut produire du luxe en grande quantité, ou plus exactement produire ce qui pouvait paraître du luxe, notamment les fameuses indiennes.

       C’est alors que les fabricants s’industrialisèrent et allèrent chercher les technologies qui venaient d’être inventées, comme la machine à vapeur, pour faire fonctionner des métiers à tisser. Leur motivation fut d’autant plus grande quand l’importation des indiennes devint interdite !

Offre ou demande ?

La question fait toujours débat. Et si elle était tranchée par Darwin ?

Et si le paraître était tellement naturel qu’il est inscrit dans l’évolution ? Au moins celle des oiseaux !

Les oiseaux sont des descendants directs des dinosaures, certains disent même qu’ils sont des dinosaures.

     Certains dinosaures ont acquis des duvets puis des plumes.

L’utilité des duvets est évidente quand on sait que les dinosaures étaient à sang chaud, comme nous et comme les oiseaux. Une bonne couche de duvet leur permettait de vivre sous des climats froids, comme celui de l’Alaska, où alors régnait un climat semblable à celui d’aujourd’hui.

Ce même duvet protège le poussin actuel. (Voir note bas de page*)

Progressivement chez quelques dinosaures, le duvet se changea en plumes, d’abord seulement une partie de ce duvet, comme un poussin qui mue.

Pour reprendre les termes, et certaines illustrations, de l’article de Stephen Brusatte (Comment les ailes sont venues aux dinosaures)leurs plumes furent alignées et disposées en couches sur les pattes avant.

 

Certains dinosaures avaient des plumes également sur la queue et même sur les pattes arrière, comme le Microraptor.

 

 

 

 

 

 

 

(Anthony Vaccarello s’est-il inspiré du Microraptor pour créer, pour Saint Laurent, sa Sandale «Iris» en cuir et plumes, celle qui a provoqué l'émoi du mois dans le numéro de mai 2018 de Vogue.)

Ils ne volaient pas encore mais « le plumage de ces dinosaures … présentait déjà tout un spectre de couleurs."

"Certaines des plumes étaient mêmes iridescentes, c’est-à-dire qu’elles changeaient de couleur selon l’angle d’observation, comme c’est le cas chez de nombreux oiseaux actuels. », 

par exemple, chez le paon Pavo cristatus,

(Le paon et la paonne ont également inventé le Buzz, l'Influencer et les Followers.)

 

Mais à quoi donc servaient ces plumes ?

Les plumes étaient utiles, sinon la sélection naturelle ne les aurait pas conservées.

Servaient-elles à assurer une meilleure couvaison ?

Oui, certainement un peu, mais surtout à paraître.

Les plumes servaient à parader auprès des femelles.

Et les femelles furent conquises, nous en avons la preuve absolue, puisque ces beaux dinosaures à plumes eurent des descendants !

     Puis un jour un dinosaure à plumes, pour paraître encore plus malin, sauta de branches en branches, et devant une femelle ébahie finalement, il vola.

Leurs descendants furent des oiseaux.

L’existence des oiseaux est la preuve darwinienne que le paraître est primordial, et naturel.

Avis aux responsables du marketing, et à ceux qui l’enseignent :

 

En l’affirmant la primauté du paraître sur l'utile, on ne fait qu’appliquer la théorie de Darwin, …

 

Celui-ci a d’ailleurs écrit dans L'Origine des espèces :

« Si un éleveur arrive en peu de temps à créer une variété de poule naine belle et de port élégant, suivant ses propres critères de choix, je ne peux trouver de raison de mettre en doute que des oiseaux femelles, en sélectionnant sur des milliers de générations les mâles les plus beaux ou les plus mélodieux, sont susceptibles de produire un effet marquant. »

 

 

La théorie de Darwin et aussi à celle de Lamarck, car aussi bien

sauter volontairement de branche en branche que

le choix des femelles (voir Régnants et Conquérants. 02. Le choix des femelles)

rappelle bien le transformisme.  

 

 

Contrairement au titre de couverture de L’Express dix de novembre 2017, ce n’est pas l’essentiel qui embellit la vie ! Ou alors il faut considérer le Paraître comme Essentiel.

 

 

 

 

 

 

Le paon et la paonne : l’évolution du marketing

 

Quand, tout en faisant semblant de picorer quelques grains, la paonne a fait son choix parmi la magnificence des plumes des roues qui s’ouvrent devant elle, la parade nuptiale est achevée et le moment vient où elle accepte les hommages de l’heureux élu.

Celui-ci, au moment suprême, lance un grand cri rauque caractéristique. C’est le Buzz, le paon prévient fièrement qu’il a été sélectionné par une paonne comme étant le meilleur reproducteur des alentours.

Intéressées par le choix de la paonne Influencer, les autres femelles, les Followers, des alentours viennent évaluer par elles mêmes l’auteur de ce cri.

       En termes d’évolution, ces paonnes économisent une étape dans la recherche du meilleur reproducteur, et optimisent ainsi l’amélioration de l’espèce Pavo cristatus, pour le paon bleu. L’amélioration peut aussi être mesurée par la diversification du genre Pavo puisque celui-ci comporte de très nombreuses espèces et sous-espèces.

      En termes de marketing, les paonnes Followers utilisent les recommandations de l’Influencer dont elles ont été informées par un Buzz

* Le poussin et les dinosaures

Au XIXème l'embryologiste Karl Ernst von Baer suivi par le physiologiste Ernst Haeckel ont émis la théorie selon laquelle « l'ontogenèse résume la phylogenèse » c'est-à-dire que l’embryon passe par toutes les phases de l’Évolution avant de finir, par exemple, par un bébé d’Homo sapiens ... ou un poussin!

Si vous souscrivez à cette théorie, et si vous vous demandez à quoi ressemblaient les dinosaures à duvet ; regardez un poussin !

Puis un poussin d'une semaine pour voir l'évolution du dinosaure à duvet vers le dinosaure à plumes.

Commenter cet article