Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Jean-Pierre FORESTIER

En bref :

La beauté masculine varie selon le cycle de la femelle d’Homo sapiens. La tendance est la suivante :

Pendant qu’elle est fertile, un homme beau est un homme viril, pendant le reste de son cycle la beauté d’un homme se résume à sa Beauté sociale.

- Bonjour Professeur.

- Bonjour, Axiothée.

- Vous avez, je crois, Professeur, laisser en suspens le, soi-disant, changement du regard des femmes dans leur définition de la beauté masculine. 

- Oui, Axiothée et nous abordons là un lien très étroit entre la Beauté et la Biologie. Depuis que la reproduction sexuée existe, et c’était bien avant les dinosaures, le choix d’un partenaire reproductif est l’étape la plus importante dans la vie d’un individu.

Si ce partenaire d’Homo sapiens doit être si soigneusement choisi c’est que l’avenir de sa lignée, de sa cité et même de toute son espèce dépendent de ce choix.

Si la symétrie a autant d’importance, c’est qu’elle traduit de bonnes qualités génétiques, ainsi que la résistance aux maladies, aux parasites, …. Tu m’écoutes, Axiothée ?

- Je crois, Professeur que vous m’avez déjà expliqué tout cela dès la deuxième leçon.

- Bien. Bien. Merci de me l’avoir rappelé, Axiothée. T’avais-je dit que la symétrie est aussi un signe d’adaptabilité aux changements, ce qui permet une adaptation à un nouvel environnement, une nouvelle façon de vivre.

- Comme avec un Smartphone ?

- Oui, Axiothée.

- Ou des sports, comme le surf ?

- Le surf ! Merci pour cette remarque, Axiothée, j’ajouterais le surf à une prochaine leçon. Ai-je dit que la symétrie, donc toutes les qualités qui lui sont associées, peut se transmettre à la descendance, à la Lignée.

- Peut-être pas, Professeur, mais maintenant je le sais ! 

- Il faut maintenant que tu saches que la symétrie et tous les critères décrits dans les leçons précédentes …

- Le torse velu, les six pieds de haut, les petits yeux ... ! Tout qu’une femme est censée trouver beau chez un homme !

- Et bien, toute cette beauté virile n’est reconnue par le regard de la femme que quand celle-ci est dans sa phase la plus ... fertile, sa période de meilleure … fécondité, plus précisément dans sa période d’ovulation.

- … !

- Comme tu devais l’être quand tu m’as interrogée sur la beauté des hommes et qui provoquait chez toi ces mouvements pour remettre une mèche faussement indisciplinée en place.

- … !!

- N’était-ce pas tes hormones qui t’agitaient et t’ont entraînées à t’intéresser à la beauté des hommes ?

- Ah, non !

- ...?

- Ah, non ! Pas vous. Pas vous, Professeur ! Vous n’allez pas vous, un scientifique, un philosophe de la raison utiliser ces stéréotypes sur les humeurs des femmes ! D’abord, même si nous reconnaissons que notre corps subit l’influence de nos hormones, nous, les femmes nous savons aussi utiliser notre raison ! Aussi bien que vous, les hommes.

- …

- Ensuite, mes périodes d’ovulation ne vous regardent pas ! Ni rien en ce qui concerne ma biologie, ni mes mèches indisciplinées !

- …

- …

- Je ne suis pas vraiment surpris de ta réaction, Axiothée. Je reconnais que j’ai eu tort de mettre en scène ta propre biologie mais dans l’École de la Beauté, la beauté se regarde à travers la biologie et la philosophie.

- Alors, Professeur, en dehors de sa « phase fertile » quelle est la beauté biologique d’un homme qui plait à une femme ?

- D’abord il faut comprendre que le petit d’Homo sapiens

- Le bébé !

- Le bébé est extrêmement fragile, sans le soin apporté par ses parents, il ne pourrait pas survivre et, l’espèce s’éteindrait.

Donc, il n’est pas suffisant que le bébé ait de bonnes qualités génétiques …

- Ces fameuses qualités censées être apportées par l’homme viril et symétrique ne sont donc pas suffisantes !

- Chez Homo sapiens elles ne sont pas suffisantes. Il faut aussi à la femme, un compagnon pour l’aider à élever ses enfants et aussi assurer son bien être.

- Oui, en effet, je vous l’accorde, Professeur. Alors quelle sera la beauté de ce compagnon idéal ?

- Pendant la partie de son cycle … quand la femme n’est pas fertile …

- … !

- Il en est de même pour les femmes qui prennent la « pilule ».

- … !

- La beauté de l’homme se résume à sa Beauté sociale.

- Le compagnon idéal, c’est le gendre idéal !

- Ce ne sont bien entendu, Axiothée, que des tendances. Mais ces tendances nous devrons au cours de la prochaine leçon en explorer l’approche scientifique, biologique et aussi … philosophique.

- Beauté, biologie et philosophie ! À bientôt, Professeur.

- À bientôt, Axiothée.  

 

 

 

Retour vers l’École de la Beauté

Commenter cet article