Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Jean-Pierre FORESTIER

Boulets blancs, et chauds, emmagasinés dans des bains de sel cristallisé ? …

Avec les Boulets blancs, boulets de céramique à noyau de thorium dopé à l’uranium, j’envisageais une nouvelle filière de production d’énergie, ...

… notamment par une reconversion les centrales thermiques au charbon,
en replaçant la chaleur émise par la combustion du charbon par celle du thorium, des Boulets blancs

… permettant une élimination des émissions de gaz carbonique CO2 et des cendres volantes

Il manquait une phase importante de cette adaptation. 

Si pour mettre « hors service » une centrale au charbon, « il suffit » de ne plus alimenter la chaudière en combustible, les Boulets blancs, eux, restent chauds, plus de cent ans !

Comme les Boulets blancs ne pourront pas s’éteindre avec un simple interrupteur, comment procéder à leur transport, leur emmagasinage, ou à la maintenance de la centrale (adaptée à partir de celle d’une centrale à charbon) ?

Là encore, la technologie des sels fondus pourrait être utilisée.

En plaçant les Boulets blancs dans un bain de sel cristallisé, NaCl, celui-ci pourrait absorber plus de 350 kJ/mole avant de passer à l’état liquide/fondu. Puis de chauffer du sel fondu.

L’énergie transférée au sel pourra être récupérée plus tard, selon les procédés déjà existants d’utilisation les sels fondus pour emmagasiner l’énergie.

La filière thorium n’est pas la seule à utiliser la technologie des sels fondus

« La chaleur accumulée en haut de la tour est absorbée par un mélange de sels fondus, emmagasinés dans ces grandes cuves. Ce sel chauffé à plus de 500 degrés conserve l'énergie pendant plusieurs heures. C'est là la grande innovation de cette centrale solaire: elle peut produire de l'électricité même la nuit tombée.

Le sel chauffé permet ensuite de générer de la vapeur, comme dans une centrale thermique classique.

Cette centrale, la première de ce type au monde, permet de réduire les émissions de CO2 de 30.000 tonnes par an. »

                          Cet emmagasinage d’énergie est déjà expérimenté à Crescent Dunes (Nevada, USA) Voir vidéo)

 

… ainsi qu'en Espagne, pays qui semble très motivé par cette technique ;

La société “Solar Reserve” est en train de mettre au point un nouveau récepteur de chaleur en céramique qui permettra de chauffer les sels fondus jusqu’à 714° C »

(……..et vidéo)

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article