Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Jean-Pierre FORESTIER

  

Jeu des Radicaux libres et des Anti-oxydants

 

 

    Mais un dérèglement de la gestion des ROS peut provoquer une prolifération sans différenciation ni apoptose, …. alors …alors ...

 

 

« On sait que [le vieillissement] et beaucoup de maladies telles que le cancer, le diabète et les maladies cardiovasculaires [et neuro-dégénératives, comme la Maladie d’Alzheimer] sont liées à des dégâts causés aux cellules par les radicaux libres »

Ces radicaux libres sont issus d’un stress oxydatif, que les antioxydants neutralisent.

Mais si on évalue l'effet [d’addition d’antioxydants], chez l'animal et chez l'homme, on n'observe aucun bénéfice sur la prévention de maladies ou leur atténuation.   

Donc l’addition d’antioxydants est inutile.

     Voire nuisible. C'est ce que nous apprend ...

« une étude publiée en 2009, une équipe de l'université Friedrich Schiller, à Iéna, en Allemagne, a comparé la santé de deux groupes d'hommes. Tous étaient soumis à une activité physique régulière et, dans l'un des deux groupes, les personnes prenaient des compléments [alimentaires] antioxydants.

Chez le groupe « activité physique + antioxydants » aucun des effets bénéfiques de l’activité physique n’a été observée, suggérant que les compléments d'antioxydants annihilent les effets [bénéfiques] de l'exercice physique sur la santé en empêchant l'hormèse.

Remarque.5 : Et si, après l’exercice physique, au lieu de prendre des compléments alimentaires antioxydants, le groupe d’hommes testé avait consommé du curcuma, le piment, le brocoli, le thé, le café, le raisin,… au d’autres végétaux et/ou fruits amers, ou encore du Metformine ? Ou s’ils avaient jeûné ?

Et si les activités physiques avaient eu lieu en même temps qu’une irradiation aux UVA, par exemple lors d’une marche par temps couvert ? Voir Le Soleil, un ami

 

Il est donc préférable de stimuler un système endogène d’élimination des radicaux libres que de chercher à les éliminer par des anti-radicaux libres exogènes.

 

         L’hormèse donne cette possibilité : « La capacité des cellules à s'adapter à un stress plus important, tel qu'un stress oxydatif dû aux radicaux libres, est ainsi renforcée. »

Les différentes voies de stimulation par des toxines végétales proposées par Mark Mattson

 

Par exemple, le curcuma (le rhizome de la plante ci-contre)  « provoque en réalité un léger stress dans les cellules du cerveau. Ce stress déclenche la production d'enzymes antioxydantes qui atténuent à la fois l'effet des radicaux libres et l’accumulation de protéines toxiques »

Voir schéma ci-dessous

 

 

 

« D'autres épices seraient aussi bénéfiques pour notre cerveau. L'ail et les piments contiennent des composés qui induisent l'ouverture des canaux dans la membrane externe des neurones. »

 

 

"L'acide kaïnique, présente dans une algue [Digenea simplex] et capable d'augmenter l'activité des récepteurs du glutamate [dépolarisation de la membrane neuronale], la principale molécule impliquée dans l'activation des neurones."

 

"Or diverses équipes, dont la nôtre, avaient mis en évidence des effets paradoxaux du jeûne et de l'activité physique sur le glutamate : une stimulation excessive des récepteurs endommageait ou détruisait les neurones tandis qu'une stimulation modérée activait une voie chimique qui joue un rôle fondamental dans l'apprentissage, la mémorisation et la protection des neurones."

 

     Le schéma, ci-dessous, publié par Mark Mattson nous montre que l’effet hormétique des toxines végétales ne se limite pas à la protection des neurones contre les radicaux libres mais aussi une   

- Efficacité énergétique de la cellule

- Résistance au stress   

- Amélioration de la cognition 

 

 

    

     De la deuxième merveille, celle selon laquelle faire du sport, jeûner ou manger des végétaux amers ont le même effet bénéfique sur l’organisme, nous (re) créerons le terme générique de Mime pour toutes les substances qui peuvent produire tous ces bienfaits. 

Retour vers la page d'accueil Amertumes, Mimes et Beauté

Commenter cet article