Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Jean-Pierre FORESTIER

Céramides

Par amidation d’un acide gras sur une amine grasse, plus spécifiquement une sphingosine on obtient un céramide, c’est le plus simple des sphingolipides.

Le suffixe "sphingo" dérive du "sphinx" de la mythologie grecque, en raison de l'énigme que posait (et que pose encore) la nature des fonctions qui pourraient être associées à la structure de ces lipides.

La sphingosine est une amine grasse possédant des fonctions alcool. Elle se rencontre sous trois formes principales : sphingénine, sphinganine, phytosphingosine (malgré son nom, cette dernière n'est pas seulement synthétisée par les végétaux)

Formation des bicouches céramidique

    Le schéma ci-dessus reprend  le modèle de L. Landmann, selon lequel les bouches glucocéramidiques sont contenues dans des vésicules (Corps d'Odland, granules llamellaires) puis excrétées ; la fusion se fait spontanément à l'interface stratum corneum/stratum granulosum

   Selon le modèle de Lars Norlén (ci-dessous), un continuum lipidique relie le Golgi (espace cellulaire dans lequel les lipides sont biosynthétisés) à l'espace intercellulaire. La formation progressive d'une structure cubique préforme les bicouches glucocéramidiques. Le modèle de Lars Norlén permet un « contact » plus important entre ces bicouches et le milieu, et permet donc une capture de l’eau comme-de-la-glace, plus favorable à la kératinisation, que si elles étaient enfermées dans des vésicules.

Schéma d’une bicouche céramidique

• Trois composants majeurs : les céramides, les acides gras libres et le cholestérol, représentent environ chacun 30%molaire de l'ensemble des lipides des bicouches céramidiques du stratum corneum .• Trois composants mineurs : les esters de cholestérol, les O-acyl-céramides, le cholestérol sulfate, représentent entre 3,5 et 2%molaire.

Par ailleurs, une partie des céramides est liée par une fonction ester ( ? ) aux protéines/kératines des cornéocytes (kératinocytes du stratum corneum)

Commenter cet article