Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Jean-Pierre FORESTIER

Du nouveau, et du bon, sous le soleil

“Ce qui a été, c’est ce qui sera, et ce qui s’est fait, c’est ce qui se fera, il n’y a rien de nouveau sous le soleil.”

    Et bien si, il y a du nouveau ! N’en déplaise au dermatologue de Caen et tous les prêtres du « soleil dangereux », oui, il a y de nouvelles bonnes raisons de dire « Vive le soleil »:

- le soleil pour le plaisir de l’odorat

- le soleil pour éviter la myopie

- le soleil pour éviter le stress et la douleur, au moins chez le dentiste

- le soleil pour soigner, et éviter (?) les maladies neuro-dégénératives

 

 

      Laissons Chantecler nous accompagner par l’Hymne au soleil qui affiché dans la Villa Arnaga, à Cambo, au Pays Basque, le pays où le soleil brille toujours, même quand il pleut.

 

Je t'adore, Soleil ! ô toi dont la lumière,

Pour bénir chaque front et mûrir chaque miel,

Entrant dans chaque fleur et dans chaque chaumière,

Se divise et demeure entière

Ainsi que l'amour maternel !

Je te chante, et tu peux m'accepter pour ton prêtre,

Ô Soleil ! toi sans qui les choses

Ne seraient que ce qu'elles sont !

Edmond Rostand. Chantecler Acte I, scène 2.

 

Le soleil pour le plaisir de l'odorat

Le plaisir au soleil n’est pas que celui du paraître, il peut aussi être olfactif, Sylvaine Delacourte le prouve en traduisant la « La généreuse caresse du soleil sur la peau » dans le parfum Lilylang dont les « notes évoquent la peau chauffée par le soleil après un bain de mer »

 

Vers

Le soleil pour éviter la myopie

Retour vers La Beauté au soleil

 

 

Commenter cet article