Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Jean-Pierre FORESTIER

Quand les femmes affirment leur liberté par leur façon de s’habiller- Minijupe. Contextes.02

 

 

Contexte sociétal

La libération des mœurs s’articule avec les « événements » de mai 1968.

 

 

 

Il est souvent oublié que le départ de feu de « mai 68 » a été la revendication d’un « droit de libre circulation dans les résidences universitaires », c'est-à-dire que les garçons puissent monter dans les résidences des filles, et réciproquement.
Non seulement les filles appuyaient cette revendication mais la présidence de la première association qui menait cette revendication, celle de Nanterre, était assurée par deux filles, la présidente et la vice-présidente.

Ces droits de visites furent obtenus, d'abord les filles chez les garçons, puis les garçons chez les filles.

Je peux en témoigner, j’y étais, plus exactement à la faculté des sciences d'Orsay Paris X.

Il s’agissait donc bien d’une révolution sociétale.

Parmi les manifestantes, certaines étaient en minijupe, d’autres en pantalon (nous  reviendrons sur cet autre vêtement).

 

 

 

 

Certes les jupes des manifestantes gaullistes sont plus longues mais elles montrent nettement les genoux.

Au-delà des opinions politiques la Minijupe avait su créer le consensus vers l’émancipation de la femme.

Cette révolution sociétale fut très rapidement noyautée par différents mouvements politiques d’extrême gauche... et les filles rétrogradées à des rangs subalternes.

Je peux en témoigner, je débutais comme enseignant et je l’ai vu.

 

Pour les historiens, la date charnière de la révolution sociétale est celle du concert de Woodstock en août 1969

 

Contexte culturel

Woodstock, et la Minijupe, s’inscrivent dans une période de riche création musicale.

 

 

Les demoiselles de Rochefort n’est-il pas, pour la Minijupe, l’équivalent musical de Gatsby le magnifique des Flappers ?


 

… et pour le côté sociétal, il commença avec  Et Dieu créa la Femme

 

Les plus grands photographes ont mis leurs objectifs devant la Minijupe, comme Peter Knapp, Helmut Newton et même Henri Cartier-Bresson

 

 

 

 

Helmut Newton nous rappelle dans cette photographie pour Yves Saint-Laurent que la Minijupe a bientôt rimé avec la liberté des seins nus sur la plage.

 

Dans l’environnement de liberté qui était autour de la Minijupe, nous devons rappeler

- sans le politiser, Le Deuxième Sexe de Simone de Beauvoir

 

- mais aussi la fondation du magazine Elle, par Hélène Lazareff et Marcelle Auclair

- et la poupée Barbie à travers laquelle la fillette se projette non seulement en femme, mais en femme indépendante.

Pour mieux le marquer, Ruth Handler (avec Elliot) offre à Barbie une voiture. Barbie la conduit elle-même, ce qui, surtout à cette époque, était un très fort symbole de liberté. Voir à ce sujet la huitième leçon de l’École de la Beauté

Contexte de la mode

 

Mary Quant et André Courrèges ont inspiré de nombreux Créateurs

 

 

 

 

Contexte d’internationalisation

     Cinquante ans après, même pour celles et ceux qui ont vécu cette époque, il est souvent difficile d’imaginer l’ampleur du phénomène de la Minijupe.

        On peut en prendre conscience, dans les films tournés à cette époque ;

par exemple dans un film « anodin », Escapade à New York (The Out-of-Towners) d’Arthur Hiller sorti en 1970,

Gwen Kellerman (Sandy Dennis) porte une Minijupe/minirobe, ainsi que la plupart des femmes qui prennent l’avion avec elle à l’aéroport d’une petite ville de l’Ohio. Certes ce ne sont que des figurantes, mais cette tenue devait refléter la tenue des femmes des États Unis qui prenaient l’avion à cette époque.

Même dans l’Ohio les femmes s'étaient converties à la Minijupe !

 

Dans l’avion de la Trans International, les hôtesses de l’air porte une mini robe et des bottes blanches.

 

 

 

... Et la Trans International n’est pas la seule des compagnies aériennes à avoir doté leur personnel navigant de minijupes.

 

… Mini qui étaient en rupture complète avec les tenues précédentes.

 

Le pantalon

Après le pantalon libérateur d’André Courrèges,

et celui, bien plus ancien, de George Sand, ...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il est remarquable que pour une présentation de Levis', la femme au premier plan porte une … minirobe.

 

Minijupe ou Pantalon?

 

 

Anecdotes, rapportées par le journal L’Express, concernant le port du pantalon au Sénat :

 

Contexte juridique

 

Ce n’est qu’en 1945, qu’en France, le droit de vote et d’éligibilité est accordé aux femmes par une ordonnance signée par Charles de Gaule à Alger.

L’Assemblée nationale avait, par trois fois, fait la même proposition de loi, mais elle avait été bloquée à chaque fois par le Sénat de la Troisième République.

 

Contraception : Pilule et stérilet

Pour les Stoïciens comme pour les Augustiniens, l’Homme devait savoir maîtriser ses passions et son corps. Cette maîtrise montrait qu’il était supérieur à la Femme, qui elle, ne savait pas maîtriser ses flux menstruels.

Déjà les avancées techniques des protections périodiques, avaient permis une apparente maîtrise.

En permettant à la Femme de maîtriser ses cycles hormonaux, la Pilule anticonceptionnelle (comme le Traitement Hormonal Substitutif), au delà d’une avancée technique, eut une portée philosophique en permettant à la Femme de se retrouver l’égale de l’Homme.

 

 

 

Contexte technique

Le contexte des minijupes est également celui de plusieurs avancées techniques.

 

 

Avec les collants d’Allan Gant (États-Unis), les « Panti-Legs », les femmes peuvent abandonner les porte-jarretelles (ici ceux de Marlene Dietrich dans l’Ange Bleu) pour leur confort et aussi pour remonter librement et très haut l’ourlet de leurs jupes.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les progrès en bonneterie permettent la fabrication de sous-vêtements que les femmes partagent avec les enfants.

 

 

 

 

 

 

 

 

Avec les nouvelles protections périodiques, comme le Tempax, il est possible de porter une minijupe pendant tout le mois sans risque de « fuites ». 

Et maintenant ?
Retour vers Quand les femmes affirment leur liberté par leur façon de s’habiller 

 

Retour vers La Minijupe

Porter une Minijupe a été, pour la Femme des années soixante, une façon d’affirmer sa liberté.

Commenter cet article