Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Jean-Pierre FORESTIER

« Coronavirus : un antipsychotique contre le Covid-19 »

titre Céline Deluzarche dans le Futura du 6 mai 2020

« Les chercheurs veulent vérifier si la chlorpromazine, le tout premier neuroleptique lancé dans les années 1950 … est susceptible de combattre le coronavirus SARS-CoV-2. »

Coïncidence ?

La chlorpromazine est extrêmement amère.

 

Dans une étude d’effet contre placebo, des auteurs sont obligés d’ajouter de la quassine au sirop placebo pour mimer l’amertume de chlorpromazine

   Or la quassine (extraite du bois du quassia) est la substance naturelle la plus amère connue, elle est même beaucoup plus amère que la quinine.

Également utilisée contre la paludisme, la tisane de Quassia (quinquina de Cayenne) communique son amertume au sang qui deviendrait « imbuvable par les moustiques ».

 

D’autres auteurs remarquent que même mélangée à de la confiture, la chlorpromazine n’est prise que de façon discontinue par les patients.

 

Dans un brevet US20060019346A1, la chlorpromazine, apparaît dans la même liste que la chloroquine, également antipaludéen

« La chlorpromazine pourrait agir comme un inhibiteur de l’entrée du virus dans les cellules, ou endocytose. Ce phénomène serait opérant à des stades précoces, mais aussi tardifs, de l'infection ».

Cette action comme « inhibiteur de l’entrée du virus dans la cellule » ne serait-il pas l’activation du système immunitaire inné des Récepteurs à l’amertume, comme la chloroquine ? Voir

Comment agit la chloroquine ? Comme d’autres substances amères ?

   

Si elle active les mêmes récepteurs à l’amertume que la quassine, la chlorpromazine activerait

TAS2R4, TAS2R10, TAS2R14, et TAS2R46

 

TAS2R4 et TAS2R10 se retrouvent dans les Récepteurs à l’amertume activés par la chloroquine

TAS2R46, peu spécifique, est activé par de nombreuses substances amères, y compris la colchicine.
 

En n’activant pas le TAS2R38, la chlorpromazine aurait un moindre effet sur les personnes les plus prédisposées aux formes sévères de la Covid-19, les Brocoli-Beurk.

Commenter cet article