Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Jean-Pierre FORESTIER

Certains Rebelles contre les Régnants deviennent des Conquérants. Leurs conquêtes sont récupérées par certains Régnants pour hausser leur position sociale, et concourir à la dynamique de l’évolution d’Homo sapiens.

Par son choix d’un partenaire reproductif, la femelle d’Homo sapiens est un acteur déterminant de l’évolution de l'espèce.
      Une femme qui choisit un Rebelle/Conquérant multiplie le potentiel évolutif de l’espèce.
      Une femme qui choisit un Régnant conforte l’état présent de l’évolution et stabilise la société.

Les algorithmes de la Toile représentent une nouvelle façon de faire perdurer le règne des Régnants. En recherchant les "plus vus" ces algorithmes dissimulent, étouffent, tout signe de Rébellion et tous les potentiels des Conquérants vers l’avenir.

- Pour régner et perpétuer leurs lignées, les Régnants imposent différentes règles (la plupart basées sur des fictions).
Ces règles sont transgressées par les Rebelles.
Certains Rebelles deviennent des Conquérants, de nouveaux territoires/systèmes/techniques/symboles, en termes biologiques ce serait la conquête de nouveaux écosystèmes.
Après l’effervescence des conquêtes, vient la consolidation (ou leur rejet !).
La Rébellion ne peut se faire que contre les Régnants, mais une conquête n’est pérennisée qu’à partir du moment où des Régnants, la récupèrent, la consolident, l’absorbent, la digèrent et l'administrent.

- Mais, Professeur, si les Régnants imposent des règles aussi strictes et simples, pourquoi un Régnant confisque-t-il les nouveautés apportées par les Conquérants ?

- Le plus souvent, Euphrosine, c’est pour s’élever, un peu, lui le Régnant et le petit cercle qui est autour de lui, dans la hiérarchie de sa propre classe sociétale, de Régnant !
Cette volonté de s’élever, montre que les Régnants ne sont pas des conservateurs, au moins pas totalement ! Les Régnants acceptent les innovations des Conquérants, à condition qu’elles leur soient profitables !

J’ai choisi le terme de « Régnants » pour exprimer qu’ils « exercent un pouvoir souverain » ou, plus justement, selon une autre approche, les Régnants occupent une place prépondérante, exclusive ; ils exercent une influence importante ; ils ont un rôle prépondérant.

- Serait-ce une aristocratie, Professeur ?

- Il existe des Régnants parmi les aristocraties, mais les Régnants sont présents dans toutes les classes sociétales, comme le sont également les Rebelles et les Conquérants.

Marx, Engels et plusieurs autres ont observé l’existence d’une « aristocratie ouvrière », (sans éprouver pour celle-ci une réelle sympathie !)
Dans son étude À propos de l'aristocratie ouvrière, Michel Pigenet décrit avec justesse le sens de Régnant, ainsi que de la déchéance sociale qui frappe le Rebelle :
« Les coutumes corporatives traduisent en lois strictes et simples des principes grâce auxquels l'aristocratie ouvrière tient son rang. Ne point y sacrifier mène à la déchéance professionnelle et sociale. »
Ceux qui ne se conforment pas à ces règles sont des Rebelles.

- ... !

- Quelque soit la classe sociale à laquelle ils appartiennent, tous, aussi bien les Rebelles, les Conquérants que les Régnants, tous, ont été et restent essentiels à l’évolution d’Homo sapiens.
Mais, Euphrosine, ils ne sont pas les seuls !

- … ?

- La femelle d’Homo sapiens, …

- Celle qui « est très belle » ! Comme vous l’indiquez dans le sous-titre énigmatique de votre site Beauté, Biologie et Philosophie !

- Merci, Euphrosine. Dans une société libre, dans une société où la femelle d’Homo sapiens est libre, celle-ci utilise sa beauté, quelle que soit la nature de sa beauté, pour choisir ...

- … et effectuer parmi les mâles d'Homo sapiens, une sélection ... artificielle, semblable à celle que Darwin a observé chez les éleveurs de chevaux !
La femelle d’Homo sapiens oriente la « sélection naturelle » vers une sélection obéissant à des critères féminins, une "sélection féministe" !

- Sauf, Euphrosine, que chaque femelle d’Homo sapiens a ses propres critères et que sa sélection peut amplifier, ou non, la diversité de l’évolution de l’espèce humaine.

- … ?

- Soit la femme choisit, comme partenaire reproductif, un Rebelle/Conquérant, et multiplie le potentiel évolutif de l’espèce.
Soit la femme choisit un Régnant, et conforte l’état présent de l’évolution.
Par son choix, la première devient elle-même une Rebelle, la seconde devient une Régnante.

Ce sont d’ailleurs, les choix des femmes qui sont à l’origine de ma théorie des Régnants/Rebelles/Conquérants/Régnants.

- … ?

- J’analysais des travaux sur l’attrait de la symétrie masculine pour des jeunes femmes (20-22 ans), en fonction de leur fécondité (probability of conception) ;

- Je ne vois qu’un nuage de points !

- Tu n’as pas tort, Euphrosine. Un traitement statistique des données permet de dégager la tendance selon laquelle : plus la femme est proche de l’ovulation plus elle préfère un homme symétrique. Cette tendance se traduit graphiquement par cette droite croissante.
    Il y a une certaine logique biologique dans cette préférence puisque dans tout le monde animal, la symétrie est associée à de bonnes qualités génétiques, une bonne résistance aux parasites, etc. ….
Plus la femme est proche de sa période d’ovulation, plus elle devrait choisir des géniteurs symétriques.

Mais l’examen des comportements individuels livre un tout autre résultat.

- … ?

- Qui sont ces femmes qui portent leur choix vers des hommes asymétriques ? même quand elles ont une probabilité de conception élevée. Flèches rouges.

- Des Rebelles !

- C’est bien ainsi, Euphrosine, que je les qualifiais !
Ces filles rebelles pourraient être celles qui tombent en amour pour un beau capitaine/conquérant de passage, voire d’un beau garçon d'une "maison" ennemie  !


 

La mégère apprivoisée (The Taming of the Shrew) comédie de William Shakespeare
Rebelle ou insoumise serait une meilleure traduction pour
shrew que « mégère », terme dépréciatif assimilé à acariâtre.

Dans sa traduction, François-Victor Hugo, en1869, The Taming of the Shrew n’était, « que »  La Sauvage apprivoisée.

À l’inverse des Rebelles, trois jeunes femmes, parmi les plus fertiles, choisissent des hommes très symétriques, beaucoup symétriques plus que la moyenne (flèches bleues).

- Des Régnantes ! Des ultra-Régnantes !

- Elles pourraient, en effet, Euphrosine, être ces filles qui feront un « bon » mariage !
- ...

- Maintenant, si je me place du point de vue de la biologie des populations, le choix des ultra-Régnantes pourrait être celui de « la volonté de l'espèce » de consolider l'écosystème des trois jeunes femmes Régnantes.
À l’inverse, le choix des Rebelles pour des hommes non symétriques pourrait traduire la « volonté de l’espèce » de conquérir de nouveaux écosystèmes.

- Pourquoi faites-vous intervenir « l’espèce », Professeur ?

- Je fais référence à « la volonté de vivre de toute l'espèce » qui selon Arthur Schopenhauer, dans sa Métaphysique de l'amour sexuel, guide les hommes, et les femmes, « sans que l'intelligence individuelle puisse en comprendre les motifs ...  grâce à l'action du sens de la beauté »
 Dans l’exemple précédent, la « beauté » des hommes serait leur symétrie.

        Schopenhauer a également compris que c’est « dans ces regards pleins de désir qui se croisent, ou se fixent, que se forme le premier germe de l'être futur. »

- Ainsi, Professeur, qu'elles soient Rebelles ou Régnantes, l’Histoire de l’humanité a été écrite par les femmes ! La femelle, celle qui est « très belle », a créé Homo sapiens tel qu’il est, en choisissant soit un partenaire.

- Oui, Euphrosine absolument. C’est la bio-philosophie que je défends.
La femme est le moteur de l’évolution, le
Genetic’amor

Nous en verrons quelques exemples dans plusieurs autres leçons

- Je souhaiterais vous poser une question, Professeur,

- … ?

- La symétrie est associée à de bonnes qualités génétiques, donc à l’espérance d’un enfant de « bonne qualité », mais, Professeur, mais quelles sont les qualités de individus asymétriques ? Quelle est la beauté de ces hommes dont les Rebelles tombent en amour ?

- Une certaine asymétrie, Euphrosine, peut traduire un esprit de conquête, mais peut aussi correspondre simplement à ce que nous appelons la séduction, le charme. Charme et séduction ne sont-ils pas déjà les atouts d’un conquérant ! au moins vis-à-vis de certaines femmes !

- … !

- Je pourrais te citer de nombreux conquérants asymétriques, mais je vais retenir le plus emblématique : Alexandre

- Alexandre le conquérant !

- Le port de tête d’Alexandre était légèrement incliné vers la droite. Cette anomalie qualifiée « d'élégante » par ses contemporains était congénitale, Philippe de Macédoine, son père avait la même. De plus Alexandre avait les yeux vairons. Sont-ce ces yeux de couleurs différentes et les autres asymétries qui ont fait d’Alexandre « le Conquérant » ?

Dans l'art, en période de déconstruction, la symétrie est souvent malmenée.
Pablo Picasso a-t-il exprimé l'asymétrie des Conquérants ?

- Une autre question, Euphrosine ?

- Oui, Professeur. En regardant votre graphique, j’en déduis que les jeunes femmes dont la probabilité de conception est la plus faible ne semblent pas s’intéresser à la symétrie des hommes.

- En effet, pendant la phase de leur cycle où elles ne sont pas fertiles, l'aspect physique des hommes, dont la symétrie, passe au second plan par rapport au statut sociétal.

- …

- Il y a aussi ce curieux effet, indirect, de la pilule anticonceptionnelle

- … ?

- En faisant prescrire la « pilule » à leur fille, les mères peuvent-elle espérer un gendre à haut statut social ?
Mais ce n’est qu’une tendance.

- … ?

- Étant anticonceptionnelle, la Pilule produit le même désintérêt pour le physique des hommes

- … au profit de l’intérêt pour le statut sociétal du monsieur !

- Et en faisant prescrire la « pilule » à leur fille, les mères pourraient ainsi espérer un gendre à haut statut social ! Mais ce n’est qu’une tendance.

- Si vous voulez, Professeur ! mais d’abord, aujourd’hui les adolescentes peuvent demander directement à leur médecin une prescription anticonceptionnelle.

- …

- Ensuite, c’est une simple tendance, car si comme vous l’avez fait, Professeur, dans ce nuage de points, je regarde les réactions individuelles, j’en déduis que certaines jeunes femmes, non fécondes (ou, si j’ai bien compris, prenant la Pilule), peuvent choisir des hommes très asymétriques, ou très symétriques ! Faire prendre la pilule à sa fille ne garantit pas un gendre idéal !

- Excellente remarque, Euphrosine ! Elle va me permettre d’en ajouter quelques autres

- … !!!!

- Des remarques aussi fondamentales qu’épistémologiques. La moyenne est celle des Régnants.

- … ?

- La droite statistique, au milieu du nuage de points,
1° représente la tendance chez les Régnants, puisque dans toute population, les Régnants sont très largement majoritaires, (
je l'évalue à 90%)
2° représente la tendance au présent

- … ?

- Si l’objectif est de rechercher une possible évolution vers l’avenir, c’est aux Rebelles qu’il faut s’intéresser.

- … dont certaines pourraient devenir des Conquérantes … et récupérées par des Régnants !

Du point de vue méthodologique, les statistiques ne concernent (évidemment) qu’un grand nombre d’individus, mais elles permettent aussi d’observer la présence de Rebelles et d’ultra-Régnantes. On retrouve ici l’opposition, en science médicale, entre l’observationnel (étude d’un cas) et les études en double aveugles …

_

- Ce qui nous amène, Euphrosine, aux algorithmes

- … ?

- Je pense aux algorithmes qui recherchent des tendances. Les Ces algorithmes ne peuvent traduire que les tendances existantes chez des Régnants, des tendances qui se conjuguent au passé, et au mieux au présent.   
    En étant conçus pour rechercher des moyennes et des tendances, ces algorithmes dissimulent, étouffent, tout signe de Rébellion et tous les potentiels des Conquérants vers l’avenir .

Il en est de même pour les tendances de Régnant et de Conquérant chez un même individu.

- Peut-être que l’IA … ?

- Je ne pense pas, Euphrosine, que les « systèmes experts » rebaptisés « Intelligence artificielle », ni même l’Intelligence biophysique, puissent mieux repérer des Rebelles/Conquérants puisque l’esprit des logiciels reste le même.

Les chaos et bifurcations qui apparaissent dans l’apprentissage profond ne sont pas ceux « provoqués » par des Rebelles réels mais par les mathématiques des systèmes itératifs (voir IA : Des chaos aux bifurcations)

 

Le secret qui entoure les algorithmes amplifie leur caractère quasi surnaturel.
Et si, « grâce » à « l’intelligence artificielle » les résultats « dépassent un peu les intuitions des programmeurs eux-mêmes » ; et qu’ils deviennent « inexplicables » aux yeux gourmands d’un humain néoténique, celui-ci est heureux de retrouver du « fascinant et mystérieux ».

- L’algorithmie est une nouvelle façon de faire perdurer le règne des Régnants … et de nous priver des innovations des Rebelles conquérants.

- Exactement, Euphrosine !

Vers

Les humains néoténiques croient aux fictions et en sont gourmands.
Plus les humains néoténiques sont nombreux, plus ils deviennent des enfants et plus ils croient aux fictions, et deviennent demandeurs de fictions.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article