Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Jean-Pierre FORESTIER

L’essentiel

« Covid-19 : le clofoctol est-il la molécule « miracle » de l'Institut Pasteur ? ». Espérons !
J’avais déjà proposé le clofoctol le 19 avril 2020.
Je le considérais comme une thérapie spécifique des personnes (
les Brocoli-Beurk) qui expriment préférentiellement le Récepteur à l'amertume TAS2R38, et qui sont aussi les plus prédisposées aux formes sévères du Covid-19.
Le clofoctol sera-t-il une thérapie universelle ? Non, mais il pourra le paraître.

Miracle ?

« Covid-19 : le clofoctol est-il la molécule « miracle » de l'Institut Pasteur ? » annonce Céline Deluzarche dans Futura-Science du 21 octobre 2020 ...

... reprenant une dépêche de l’AEF info :

« Pasteur Lille obtient 5 M€ de LVMH pour repositionner un ancien médicament, l’Octofene [clofoctol], sur le traitement du Covid »

Ce qui constitue évidemment une double bonne nouvelle.

J’avais déjà proposé le Clofoctol !

Comment ce vieux médicament est-il ressurgi du passé ?

« Mon hypothèse sur l’activation du système immunitaire fixe des récepteurs à l’amertume par des leurres rend éligibles d’anciens médicaments. »


Parmi ces anciens médicaments, j’avais déjà proposé le clofoctol dans mon article mis en ligne le 19 avril 2020 :
Goûter. L’amertume pour soigner ... les Brocoli-Beurk ?

Coïncidence ? Je ne sais pas, mais que l'Institut Pasteur de Lille arrive aux mêmes conclusions que moi est très encourageant !
 

En rapprochant les travaux de deux équipes :
Robert Lee et Noam Cohen du Département d’Oto-rhino-laryngologie de la Perelman School of Medicine de l'Université de Pennsylvanie (USA)
Giordano Rampioni
et ses collègues du Département des Sciences, de l’Université Roma Tre (Italie)

Je considérais le clofoctol = [2-(2,4-dichlorobenzyl)-4-(1,1,3,3-tétraméthylbutyl)phenol]
(
un mime des quinolones) _

comme éligible aux traitements spécifiques des personnes qui expriment préférentiellement le Récepteur à l’amertume TAS2R38.
Cette particularité individuelle rend insupportable aux Brocoli-Beurk l’amertume du phénylthiocarbamide (la molécule d’amertume des brocolis, choux de Bruxelles, etc.). Les Brocoli-Beurk sont par ailleurs prédisposés à la rhino-sinusite chronique, à l’obésité, aux caries dentaires, et … aux formes sévères des Covid-19 (par exemple les Indiens Navajo).

Je concluais : « Le clofoctol permettrait-il de venir en aide au Brocoli-Beurk dans leur lutte contre le Covid-19 ? dans une thérapie précoce et prévenir leurs complications pulmonaires »

Criblages

 "Nous avons testé plus de 2 000 médicaments et fin mai, une molécule a été identifiée après une cascade de criblages" déclare Benoît Déprez, chercheur dans un laboratoire Inserm-université de Lille-Pasteur Lille, et fondateur et conseiller stratégique d’Apteeus.

Ne serait-il pas possible de réduire considérablement le nombre de tests/criblages en rapprochant les travaux de la communauté scientifique? en utilisant de très larges bibliographies

Certains, évoquant l’esprit de Ian Flemming espèrent la sérendipité ? Mais elle ne peut toucher (de sa grâce) que ceux qui ont une très large culture scientifique et même plus que scientifique.

J’aime bien ce mot, sérendipité, il fleure bon l’œuvre de Stevenson. Je m’imagine adolescent, munie d’une carte énigmatique, partir à la recherche d'un trésor sur une île des Caraïbes, finir par trouver l’endroit mais constater amèrement que mes recherches ont été vaines.
Et découvrir le trésor au retour, par le plus pur des hasards.    

Thérapie universelle ?

MAIS, attention. Si Pasteur Lille s’imagine que le clofoctol est un médicament « universel » il  pourrait aller au devant d’amères déconvenues. (comme l’hydroxychloroquine ; ou la colchicine au Canada)

Outre le TAS2R38, le clofoctol n’active que les Récepteurs à l’amertume TAS2R4 et TAS2R16.
Donc pas le TAS2R10.

Il est très probable que le clofoctol ne soit efficace que sur les Brocoli-Beurk.

Et qu'il soit inefficace sur les Brocoli-Miam, les individus qui expriment préférentiellement le TAS2R10, le Récepteur à l'amertume qui est activable par des molécules comme la quinine (et dérivés dont l’(hydroxy)chloroquine) le camphre (dont les fumigations permettent d’atteindre directement les voies aériennes supérieures), la chlorpromazine, ...

   L’hydroxychloroquine, camphre, chlorpromazine, …,  sont également inadaptées à un traitement « universel » contre les Covid-19.

Cette spécificité de l’hydroxychloroquine envers les Brocoli-Miam (et qui sont prédisposé à des formes bénignes du Covid-19) pourrait expliquer les résultats contradictoires des différents essais à travers le monde. En effet, il suffit qu’il y ait beaucoup de Brocoli-Miam dans la cohorte des personnes recrutées dans les tests pour que la conclusion soit : « l’hydroxychloroquine est efficace ». À l’inverse, s’il y a beaucoup de Brocoli-Beurk, la conclusion sera négative.

Non, mais il pourra le paraître.

Pour le clofoctol, ce biais dans le recrutement peu très bien passer inaperçu ! En effet, si les Brocoli-Beurk sont les plus prédisposées aux formes sévères des Covid-19, les Brocoli-Miam ne subissent généralement que des formes bénignes

Mon hypothèse concernant les résultats est la suivante :
Pour les Brocoli-Beurk, le clofoctol apparaîtra efficace. Pour les Brocoli-Miam, les troubles liés aux Covid-19 seront inchangés (ou peu modifiés par l’activation de TAS2R4 et 16), mais cette faible amplitude « naturelle » pourra être attribuée à l’effet du clofoctol !

Diversité humaine

Il faudra bien un jour accepter que les traitements contre les Covid (et bien d'autres maladies, voir antibiotiques) doivent être personnalisés.
Le nier est un déni de la diversité humaine.

La bonne pratique serait de traiter différemment les Brocoli-Beurk et les Brocoli-Miam, en les identifiant au préalable. Voir Goûter pour prédire.

Bithérapie

En absence de repérage permettant d’évaluer/prédire si la malade est plutôt un Brocoli-Miam ou un Brocoli-Miam, une bithérapie qui activerait à la fois le TAS2R38 et le TAS2R10 pourrait être une option? Elle permettrait de cibler à la fois les Brocoli-Beurk et les Brocoli-Miam.

Une association clofoctol/hydroxychloroquine est-elle un rêve aussi inaccessible qu’une réconciliation des ego  

Les « vieux médicaments » reconnus comme activant à la fois TAS2R10 et 38 sont peu nombreux. Je peux citer la
Chlorphéniramine (Chlorphénamine)
     qui active non seulement TAS2R38, mais également le TAS2R10 ainsi que le
TAS2R14 (ce dernier pourrait avoir propriétés d’auto-amplification de la réponse) ainsi que cinq autres Récepteurs à l’amertume, dont le TAS2R4, 39 et 46.
Mais l’effet de la Chlorphéniramine est vraisemblablement modeste, comparable à celui du paracétamol (Acétaminophène qui n’active que le récepteur TAS2R39)

Commenter cet article

Hubert 31/10/2020 14:11

Merci pour cette proposition / hypothèse qui tient compte de la diversité des êtres vivants, cela manque cruellement dans l'information proposée par les mass-média. En mesure d'élever le débat si on veut bien lui faire unz place dans le paysage informationnel.